Henri Salvador (Auteur, Compositeur, Musicien, Animateur, Producteur, et Interprète)

Papa du photographe Jean-Marie Périer, puis membre de l’orchestre Ray Ventura et ses musiciens, Henri Salvador participe à la chanson « Trinidad » avec Claude Carrère et Jean Schmitt en tant que compositeur, en 1971.

00 1971 1

00 1972 12

Il collabore avec beaucoup d’artistes, dont Georges Aber, Amarande, Marcel Amont, Maurice André, Keren Ann, Tina Aréna, Michèle Arnaud, Isabelle Aubret, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Bénabar, Boris Bergman, Benjamin Biolay, Francis Blanche, Guy Bontempelli, Bourvil, Jacqueline Boyer, Jean Broussolle (Compagnons de la Chanson), Luz Casal, Jonatan Cerrada (A la recherche de la nouvelle star), les Compagnons de la Chanson, Annie Cordy,  Jean-Loup Dabadie, Gérard Darmon, Louis De Funès, François Deguelt, Pierre Delanoë, Lucienne Delyle, Desireless, Marc Di Domenico, Marlène Dietrich, Bernard Dimey, Sacha Distel, Françoise Dorin, Thomas Dutronc, Eric Estève, Jacqueline François, Gilberto Gil, Yvette Giraud, Alain Goraguer, Anny Gould, Georges Guétary, Françoise Hardy, Bernard Hilda, Gillian Hills, Hubert Ithier, Jean-Philippe, Quincy Jones, Serge Koolen (Il Était Une Fois), Jean-Félix Lalanne, Mick Lanaro, Sylvain Lebel, Michel Legrand, Claude Lemesle, Eddie Marnay, Charley Marouani, Betty Mars, Jean-Claude Massoulier, Paul Mauriat, Art Mengo, Mireille, Léo Missir, Eddy Mitchell, Michel Modo (Grosso & Modo), Yves Montand, Jacky Moulière, Moustache, Georges Moustaki, Claude Nougaro, Anthony Perkins, Jacques Plante, André Popp, Gérard Presgurvic, Régine, Colette Renard, Régine, Django Reinhardt, Jean-Michel Rivat, Aldo Romano, Tino Rossi, José Salcy, André Salvet, Claude Sautet, Elie Semoun, Thierry Suc, Maurice Tézé, Fabienne Thibeault, Franck Thomas, Michèle Torr, Jean-Claude Vannier, Sylvie Vartan, Ray Ventura & les Collégiens, Boris Vian, Georges Ulmer, Laurent Voulzy, Jean Yanne, Tiny Yong, Marcel Zanini, Karl Zéro, etc.

Comédies musicales : Abbacadabra, Emilie jolie,  etc.

Films : Accroche-toi y’a du vent, Bonjour sourire, Et qu’ça saute, Europa di notte, Les 400 coups, Les malabars sont au parfum, L’explosion, Mademoiselle s’amuse, Nous irons à Monté Carlo, Nous irons à Paris, Nuits d’amour, Tartarins de Tarascon, Un clair de lune à Maubeuge, etc.

Téléfilms : Crimes en série, etc.

Radios : Pirouettes des Carpentier (Radio Luxembourg, R.M.C et Radio Andorre), Salvadorissimo avec Robert Marcy (Europe 1), etc.

Télévisions : Dimanche Salvador, Giardino d’Inverno (R.A.Ï : Italie), Pirouettes Salvador (ORTF 1), Rue Salvador, Salvadorissimo, Salves d’Or, etc.

Publié dans : ||le 16 février, 2008 |4 Commentaires »

4 Commentaires Commenter.

  1. le 18 février, 2008 à 0:56 desplanchrs pierre écrit:

    nous avons rencontré Henri salvador il habitait alors rue du Dr blanche dans le 16 Art et nous a beaucoup aidé dans nos démarches Annie (sheila) ne l a jamais su.Henri était un homme toujours pret a aider et rendre service sans rien en retour! rare dans cette jungle de pourriture.

    Répondre

  2. le 26 février, 2008 à 10:14 jacques gendt écrit:

    Henri Salvador avait chanté en Avril 40 au « St Tropez » rue Pierre Charron, au même programme que Irene Hilda.
    Irene Hilda faisait l’affiche du « Maxim’s » de Nice depuis Janvier 41 quand son frère Bernard et son orchestre (comprenant les frères André et Henri Salvador) se sont trouvés sans travail; elle a réussi à les faire embaucher en Mars 41 à la place de l’orchestre alors en place Des photos d’archives et des coupures de journaux donnent la première pour le 18 Mars
    Fin Avril, les autorités sont intervenues car il y avait « deux juifs et deux nègres » (les Hilda et les Salvador). Irene est partie à Lyon; peu après Ray Ventura a fait des propositions à Henri Salvador, que Bernard Hilda lui a conseillé d’accepter, compte tenu de l’ambiance raciste d’alors….

    Henri Salvador et Irene Hilda se sont retrouvés à partager l’affiche à plusieurs reprises, dont en 1957 au « Prince of Wales » à Londres
    Il avait récemment tourné avec Irene pour un documentaire basé sur la vie des Hilda pendant la guerre; documentaire qui devrait être diffusé par ARTE vers la fin de l’année

    (cf l’ébauche de site de Irene Hilda, mentionné ci dessus)

    Répondre

  3. le 20 juillet, 2013 à 15:38 Bernard Michelin écrit:

    Vernon Sullivan n’est pas un pseudonyme de Henri Salvador mais de Boris VIAN pour certain de ses romans (J’irai cracher sur vos tombes, Les morts ont tous la même peau, Et on tuera tous les affreux…)
    Boris Vian a ecrit de nombreux textes de chansons pour Henri Salvador (Oh! si y avait pas ton père, Ca pince, Je peux pas travailler, Moi j’préfère la marche à pieds, etc …)
    En 1956 sous le pseudo de « Vernon Sinclair » il ecrit :Rock and Roll Mops, Vas te faire cuire un œuf, Dis-moi que tu m’aimes et Rock Hoquet chantés par Henri sous le nom de Henri Cording .

    Répondre

    • le 29 septembre, 2013 à 9:34 ondit écrit:

      Merci pour ces précisions, j’ai corrigé…

      Répondre

Laisser un commentaire