99-26 : 59EME 45 TOURS « UNE AFFAIRE D’AMOUR » (10/09/1981) / NOUVEL ALBUM AMÉRICAIN « LITTLE DARLIN’ » / 60EME 45 TOURS « LITTLE DARLIN’ » (04/11/1981) / 61EME 45 TOURS « RUNNER » (01/03/1982)

00 1981 1

1 : UNE AFFAIRE D’AMOUR  »A love affair », d’après les paroles et la musique de Claude AYOT « Claude CARRERE », Daniel VANGARDE et Nelly BYL (Éditions BLEU BLANC ROUGE et Éditions ZAGORA MUSIC)

Adaptation : Claude AYOT « Claude CARRERE » et Jean SCHMITT

2 : SORTILÈGE DE LA NUIT (Éditions Claude CARRERE SARL)

Paroles & Musique : Claude AYOT « Claude CARRERE », Jean SCHMITT et Mathias CAMISON « Mat CAMISON »

Arrangements Musicaux : Mathias CAMISON « Mat CAMISON »

Photo : Fabian CEVALLOS « FABIAN » (Agence SYGMA)

Produit par Claude CARRERE, pour SOCIÉTÉ CARRERE PRODUCTIONS

Distribution : DISTRIBUTION CARRERE

Références : CA 161 – 49.813

Imprimerie S.N.A (Société Nouvelle A.R.E.A.C.E.M)

UNE AFFAIRE D’AMOUR

SHEILA récidive avec une nouvelle chanson en français « Une affaire d’amour », avec des arrangements musicaux assez proche de « Et ne la ramène pas ». Il s’agit peut-être d’une adaptation de « A Love affair », d’après la partition musicale écrite par les mêmes auteurs-compositeurs. On peut supposer qu’elle devait l’interpréter en anglais à l’origine, mais cela reste à confirmer. En télévision, le producteur fournit la bande orchestre avec un final différent et plus exploitable. Sur l’autre face, la chanteuse interprète « Sortilège de la nuit » en proposant une façon de chanter différente, avec une voix très chaude et sensuelle.

NOUS DEUX Sheila en campagne, dans sa maison à FEUCHEROLLES (78).

A LA CROISÉE DES CHANSONS

Pascal SEVRAN commence sa première animation à la télévision A LA CROISÉE DES CHANSONS sur T.F.1, grâce au ministre de la culture Jack LANG.

17, 18, 19 et 20 SEPTEMBRE 1981

GIRLS Sheila et Borg, rencontre de deux stars ; JOURS DE FRANCE Sheila-Borg, la rencontre inattendue par Christian BRETAGNE ; OK-MAGAZINE N’est pas Borg qui veut !… …Mais Sheila joue tout de même très bien & PODIUM-HIT La rencontre choc de deux stars avec photos de Fabian CEVALLOS : Elle passe quelques jours en ESPAGNE à MARBELLA (HÔTEL PUENTO ROMANO), près de la COSTA DEL SOL Sur l’un des 7 courts de tennis, la chanteuse joue avec le professeur titulaire de l’établissement Björn BORG qui enseigne des stages de 4 jours, permettant aux amateurs de s’opposer au champion à la BJÖRN BORG-TENNIS SCHOOL. Il dirige cet endroit 6 fois dans l’année et pour l’occasion, RÉGINE organise une soirée de LA FÊTE DU TENNIS en l’honneur de la chanteuse et du sportif, dans l’une de ses discothèques au REGINE’S CLUB.

27 SEPTEMBRE 1981

C’EST DIMANCHE SUR EUROPE 1 (Par MARYSE et Christian MORIN) EUROPE 1 Interview.

29 SEPTEMBRE 1981

PALMARÈS 81 (Par Guy LUX et Annette PAVY) ANTENNE 2 Une affaire d’amour en direct sur bande orchestre, avec la présence de Gilberto GIL, DALIDA, Julio IGLESIAS, Roland MAGDANE, Anthony QUINN, etcdevant le photographe Roger VIOLLET.

30 SEPTEMBRE 1981 

PODIUM-HIT Sheila au Moulin Rouge : Elle assiste à une revue brésilienne de la danseuse WATUSI dans FRÉNÉSIE 81 au MOULIN ROUGE à PARIS 18è, devant les photographes Bertrand RINDOFF-PETROFF et Jean-Claude WOESTELANDT.

05 OCTOBRE 1981

AVIS DE RECHERCHE  »HERVE BAZIN » (Par Patrick SABATIER) T.F.1 Une affaire d’amour en direct sur bande orchestre.

07 OCTOBRE 1981

LA GRANDE PARADE (Par Michel DRUCKER) R.T.L Une affaire d’amour, Et ne la ramène pas, Pilote sur les ondes, Les sommets blancs de Wolfgang et Peur du silence. La chanteuse interprète dans le cadre du « Chantera-chantera pas », des extraits de Les roses blanches, La vie en rose, J’habite en France, Les enfants du Pirée, Une île, La chasse aux papillons et Il jouait du piano debout, au GYMNASE AMBROISE PARE à COLOMBES (92). La presse titre : « Little darling » a séduit à Colombes.

12 OCTOBRE 1981

MIDI PREMIÈRE (Par Danièle GILBERT) T.F.1 Une affaire d’amour en direct sur bande orchestre.

15 OCTOBRE 1981

MUSIKLADEN (Par Manfred SEXAUER) RADIO BREMEN Little darlin’ à BRÈME (ALLEMAGNE).

18 OCTOBRE 1981

LES NOUVEAUX RENDEZ-VOUS (Par Ève RUGGIERI) T.F.1 Une affaire d’amour en direct sur bande orchestre.

21 OCTOBRE 1981

LE TRICOLORE (Par Pierre BELLEMARE) EUROPE 1 Interview, avec la présence des chroniqueurs Jean-Marci EPINOUX, Harold KAY, Jean-Paul ROULAND, etc.

SHEILA pose devant la photographe Dominique ISSERMANN.

La promo s’arrête au bout de 3 semaines, pour laisser place à la sortie d’un autre disque. Elle veut se consacrer totalement à son nouveau projet « américain ».

00 1981 2

1 : LITTLE DARLIN’ des Spider avec Amanda « Blue » Leigh en 1980, repris par Rachel Sweet en 1981 (Éditions LAND OF DREAMS MUSIC « ASCAP » et Éditions ARIOLA-ARISTA MUSIC) d’après les paroles et la musique de Holly HARRIS « Holly KNIGHT » et Amanda LEIGH-COHEN « Amanda BLUE ».

2 : IT’S ONLY MAKE BELIEVE « DOCTOR, DOCTOR » (Éditions Denise BARRY MUSIC, Éditions J.S.H MUSIC et Éditions SONY MUSIC « ASCAP ») Paroles & Musique : Thomas-F. KELLY « Tom KELLY »

3 : STRANDED d’Airplay en 1980 (Éditions FOSTER FREES MUSIC, Éditions Denise BARRY MUSIC « ASCAP », Éditions GARDEN RAKE MUSIC « BMI », Éditions IRVING MUSIC, Éditions EMI MUSIC et Éditions RONDOR MUSIC) d’après les paroles et la musique de Thomas-F. KELLY « Tom KELLY », David-W. FOSTER « David FOSTER », Jay GRAYDON et William THACKER.

4 : I’M STILL BELIEVIN’ repris par George Mc Crae en 1984 (Éditions CHAMPLIN MUSIC AND CO, Éditions Denise BARRY MUSIC, Éditions J.S.H MUSIC, Éditions SONY MUSIC « ASCAP » et Éditions FRENCH FRIED) Paroles & Musique : Thomas-F. KELLY « Tom KELLY » et William CHAMPLIN « Bill CHAMPLIN »

5 : PUT IT IN WRITING (Éditions Denise BARRY MUSIC, Éditions J.S.H MUSIC et Éditions SONY MUSIC « ASCAP ») Paroles & Musique : Thomas-F KELLY « Tom KELLY » et Kerry HATCH

6 : WAITING FOR THE NIGHT (Éditions FALLWATER MUSIC AND CO et Éditions WARNER CHAPPELL SA) Paroles & Musique : Charles SANDFORD « Chas SANDFORD »

7 : RUNNER de Ian Thomas The runner, repris par les Manfred Mann en 1984, pour le film Philadelphia Experiment (Éditions WARNER CHAPPELL SA et Éditions INTERSONG MUSIC « ASCAP ») d’après les paroles et la musique de Ian THOMAS.

8 : NOTHING LESS THAN LOVE (Éditions DIAMOND MINE MUSIC « ASCAP », Éditions WELBECK MUSIC CORPORATION, Éditions WARNER CHAPPELL SA-WARNER BROS MUSIC, Éditions EMI MUSIC et Éditions P.E.C.F) Paroles & Musique : Steve DIAMOND et George-E. HILL « Byron HILL »

9 : SATURDAY NIGHT (Éditions RED AMIRAL MUSIC « BMI » et Éditions EMI MUSIC) Paroles & Musique : Eric TROYER et David BROWN

10 : PRISONER de Cher, reprise par Sheena Easton (Éditions Jonathan THREE MUSIC, Éditions SONY MUSIC « ASCAP » et Éditions EMI MUSIC) d’après les paroles et la musique de John DESAUTELS et Karen LAWRENCE.

Arrangements Musicaux : Keith OLSEN

Enregistrement & Mixage : GOODNIGHT L.A STUDIOS à LOS ANGELES (Par Keith OLSEN et Chris MINTO)

Photos : Syunsuke HASHIMOTO et Fabian CEVALLOS « FABIAN » (Agence SYGMA)

Produit par Keith OLSEN, pour POGOLOGO PRODUCTIONS GROUP et SOCIÉTÉ CARRERE PRODUCTIONS

Distribution FRANCE : DISTRIBUTION CARRERE

Références : CA 651 – 67.793

Imprimerie S.N.A (Société Nouvelle A.R.E.A.C.E.M)

Musiciens : Michael BAIRD « Mike BAIRD : Mick -POOH- BAIRD » (Batterie), Dennis BELFIELD (Basse), William CHAMPLIN « Bill CHAMPLIN » (Claviers), Alan PASQUA (Claviers), Ricky PHILLIPS « Rick PHILLIPS » (Basse), Tim PIERCE (Guitares) et Charles SANDFORD « Chas SANDFORD » (Guitares).

Chœurs : William CHAMPLIN « Bill CHAMPLIN », Venette « Netty » GLOUD « Venette GLOUD », Thomas-F. KELLY « Tom KELLY », Richard PAGE et Trevor RAVEN.

L’album s’exporte dans le monde entier vers l’AFRIQUE DU SUD (WARNER BROS S.A), l’ALLEMAGNE (POLYDOR), le BRÉSIL (FONOGRAPHICA R.G.E-R.C.A L.T.D), le CANADA (C.B.S EPIC S.A), les ETATS-UNIS (C.B.S RECORDS NEW-YORK CITY), l’ISRAËL (AGUM), l’ITALIE (DISTRIBUZIONE FONIT-CETRA), le JAPON (WARNER-PIONEER CORPORATION TOKYO), le MEXIQUE (DISCOS PEERLESS S.A), la NOUVELLE-ZÉLANDE (FESTIVAL), le PÉROU (ESTE DISCO MAG), le PORTUGAL (POLYGRAM DISCOS S.A.R.L), le VENEZUELA (MARCAS REGISTRADAS CORPORACIONS LOS RUICES S.A), etc.

00 1981 3

60è 45 TOURS

1 : LITTLE DARLIN’

2 : PUT IT IN WRITING

Extraits : 2è ALBUM AMÉRICAIN  »LITTLE DARLIN’ »

Photo : Fabian CEVALLOS « FABIAN » (Agence SYGMA)

Produit par Keith OLSEN, pour POGOLOGO PRODUCTIONS GROUP et SOCIÉTÉ CARRERE PRODUCTIONS

Distribution FRANCE : DISTRIBUTION CARRERE

Références : CA 151 – 49.773

Imprimerie S.N.A (Société Nouvelle A.R.E.A.C.E.M)

00 1981 4

LITTLE DARLIN’

Le deuxième album américain « Little darlin’ » vient de paraître en EUROPE, depuis quelques semaines. Il sort en FRANCE et aux ETATS-UNIS, en même temps et risque de surprendre le grand public habitué à de la variété traditionnel et au DISCO. SHEILA veut vraiment le présenter aux français, pour lui montrer l’évolution de sa carrière internationale. Claude CARRERE se mit en contact avec le producteur californien Keith OLSEN, par l’intermédiaire de Bob BUZIAK. Elle enregistra les chansons sélectionnées par son producteur et l’équipe américaine. Le disque propose un univers musical très ROCK, avec une ambiance très californienne. En EUROPE et aux ÉTATS-UNIS, la presse spécialisée dont le magazine ROCK’N'FOLK annonce des critiques positives en le considérant comme l’un des plus aboutis et d’une grande qualité. La chanteuse s’est complètement investie à la création du concept en assistant aux sessions des musiciens et des choristes, pour la première fois. Après avoir travaillé l’accent à fond et sans relâche, SHEILA se sent très à l’aise et portée par sa voix avec l’équipe qui l’entoure. Elle sort tout ce qu’elle a dans le ventre. Il suffit d’écouter certains titres comme « It’s only make believe » ou « Stranded », d’une grande puissance musicale et inattendue. On entend un solo de guitare très Carlos SANTANA dans « I’m still believin ». La chanteuse s’embarque dans une interprétation surprenante et sensuelle vers la fin de « Waiting for the night », puis « Saturday night » très David BOWIE. Ces chansons n’ont vraiment rien à voir avec les disques précédents, comme « Put it in writing » très POP et ROCK ou « Runner ». SHEILA interprète également les titres « I’m still believin » et « Nothing less than love », avec une jolie tonalité très grave dans les couplets. Il existe une version inédite de « Runner », interprétée différemment et sans les chœurs. La chanson « Prisoner » ne figure pas sur le disque. En revanche, elle sort en ANGLETERRE chez K-TEL qui publie une compilation CHART-HITS ’81 (VOLUME 1). L’artiste vient de travailler avec les plus grands auteurs-compositeurs, ainsi que les meilleurs musiciens et choristes de tous les ÉTATS-UNIS.

La chanteuse tourne 2 clips de « Little darlin’ » et « Put it in writing » réalisés par David MALLET, qui tournera plus tard celui de David BOWIE « China girl ».

En promo, SHEILA portera les vêtements du couturier Jean-Charles de CASTELBAJAC avec des jolies tuniques, etc.

25 OCTOBRE 1981

C’EST DIMANCHE SUR EUROPE 1 (Par MARYSE et Christian MORIN EUROPE 1 Interview.

27 OCTOBRE 1981 

EMISSION (Par Anne-Marie PEYSSON) R.T.L Interview & 48è GALA MIFED : FILM FESTIVAL INTERNAZIONALE DI MILANO « FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM A MILAN » (Par Milli CARLUCCI et Paola PERISSI) RAI 1 : RAI RADIOTELVISIONE ITALIANA (Diffusion : 05.11.81) Little darlin’ à MILAN (ITALIE) avec la présence de Angélo BRANDUARDI, le groupe VISAGE, Ennio MORRICONE, etc.  

01 NOVEMBRE 1981

DISCORING (Par JOCELYN et Gianni DE BERARDINIS) RAI 1 : RAI RADIOTELEVISIONE ITALIA) Little darlin’ en ITALIE.

04 NOVEMBRE 1981

C’EST DU SPECTACLE (Par Thierry LE LURON) ANTENNE 2 Little darlin’ en direct sur bande orchestre, avec la présence dans d’Enrico MACIAS, etc.

NUMÉRO 1… JULIO IGLESIAS (Par Maritie et Gilbert CARPENTIER) T.F.1 (Diffusion : 22.12.81) Little darlin’ et Quand tu n’es plus là avec Julio IGLESIAS : PODIUM-HIT Un plateau en or & TÉLÉ 7 JOURS Dalida et Sheila « Squaww business » devant les photographes Christian DEVILLE, Bernard LEGUAY, etc.

00 1981 2

POPCORN (CANALE 5) Little darlin’ et Put it in writing à ROME (ITALIE). 

15 NOVEMBRE 1981

CHANSONS A LA CARTE (R.T.B.F 1 : RADIO TÉLÉVISION BELGE FRANÇAISE) Little darlin’.

18 NOVEMBRE 1981

ICI PARIS Patrick Sabatier-18 Novembre 1981, en public avec ses copains les stars, 300 invités, 4.000 baisers : Elle assiste à la soirée d’anniversaire des 30 ans de l’animateur Patrick SABATIER avec la présence de Jean AMADOU, Plastic BERTRAND, Linda DE SUZA, Alice DONA, Daniel GUICHARD, Serge LAMA, Gérard LENORMAN, Enrico MACIAS, Sophie MARCEAU, NICOLETTA, Pierre PERRET, Yves SIMON, le groupe SOFT CELL, Henri TISOT, Michèle TORR, François VALÉRY, Hervé VILARD, etc.

28 NOVEMBRE 1981

STARS (Par Michel DRUCKER) T.F.1 Little darlin’ en direct sur bande orchestre, au PAVILLON BALTARD à NOGENT SUR MARNE (94). La chanteuse y annonce son premier spectacle en prévision pour fin 1982, début 1983.

03 DÉCEMBRE 1981

SHEILA se trouve aux ÉTATS-UNIS à NEW-YORK, pendant 10 jours avec le photographe Jean-Louis ATLAN.

French Singer Sheila in New York City

AVIS DE RECHERCHE (Par Patrick SABATIER) T.F.1 Diffusion du Clip Little darlin’.

08 DÉCEMBRE 1981

MIDI PREMIÈRE (Par Danièle GILBERT) T.F.1 Diffusion du Clip Little darlin’.

ELLE Sheila, il n’y a plus d’homme auprès de moi, mais les femmes auront toujours besoin d’une épaule par Françoise DUCOUT dans un restaurant parisien & PARIS MATCH Une seule fois -au bout du monde- Sheila a eu la sensation de n’être aimée que pour elle-même par Philippe BOUVARD et photos de Fabian CEVALLOS dans l’hôtel particulier à NEUILLY SUR SEINE (92).

16 DÉCEMBRE 1981

PALMARÈS 81 (Par Guy Lux et Sophie Darel) Antenne 2 Little darlin’ en direct sur bande orchestre, avec la présence de Guy BEART, Julien CLERC, Richard COCCIANTE, COLUCHE, Annie CORDY, DALIDA, Sophie DAREL, DAVE, le photographe Eddy DESPRETZ, Sacha DISTEL, Serge GAINSBOURG, France GALL, Johnny HALLYDAY, Serge LAMA, Roland MAGDANE, Mireille MATHIEU, Eddy MITCHELL, Nana MOUSKOURI, Claude NOUGARO, Tino ROSSI Michel SARDOU, Patrick SÉBASTIEN, les témoignages de Charles AZNAVOUR, Enrico MACIAS, Yves MONTAND, Sylvie VARTAN, avec des photos de Thierry ORBAN, Patrice SAGUET, SPARTER-DALLE, etc. L’émission s’arrête définitivement. Du jour au lendemain, l’animateur apprend par la presse, qu’il ne la présentera plus. Les médias dénoncent un coup d’affaire politique, car le gouvernement a changé depuis le mois de mai. Des nouvelles têtes de « gauche » arrivent à la direction des chaînes et veulent révolutionner les programmes. Lorsque le président de la république François MITTERRAND apprendra ce licenciement, il le recevra plusieurs fois à l’ELYSÉE.

1981 109

1981 110

00 1981 5

00 1981 5

18 DÉCEMBRE 1981

MIDI PREMIÈRE (Par Danièle GILBERT) T.F.1 (Diffusion : 31.12.81) Little darlin’ en direct sur bande orchestre, avec la présence de Plastic BERTRAND et Charles DUMONT. L’animatrice subit le même sort que Guy LUX. Elle recevra pratiquement tous les artistes de gauche et de droite, qu’ils soient débutants ou confirmés. On assiste à une sorte de « dictature ». Petit à petit, tout ce qui sera populaire deviendra niaiserie aux yeux des « parisianistes ». Les téléspectateurs seront nombreux à écrire.

19 DÉCEMBRE 1981

DROIT DE RÉPONSE (Par Michel POLAC) T.F.1 Interview. Lors de cette émission, elle est critiquée par un pseudo-journaliste rock, alors qu’il n’avait même pas pris la peine d’écouter son dernier disque. Les acteurs Josiane BALASKO, Guy BEDOS, Pierre DESPROGES et le réalisateur Jean-Claude CARRIÈRE sont tellement révoltés, qu’ils viennent au secours de la chanteuse.

26 DÉCEMBRE 1981

TIP TAP CLUB (Par Roberta GIUSTI) R.A.I 2 : RAI RADIOTELEVISIONE ITALIANA) Put it in writing à MILAN (ITALIE).

JOURS DE FRANCE Sheila, pourquoi j’ai quitté la France par Christine GAUTHEY dans l’hôtel particulier à NEUILLY SUR SEINE (92) & LE SOIR ILLUSTRE Sheila a trouvé son 3è souffle par René MICHIELS.

Elle passe le nouvel an à NEW-YORK et dans le COLORADO aux ETATS-UNIS avec son fils LUDOVIC, pendant 10 jours.

Le CLUB SHEILA ferme ses portes, après dix-huit années. LE JOURNAL DE SHEILA paraît pour la dernière fois. Petit à petit, la fin d’une époque s’annonce.

JANVIER 1982

EUROPEAN TOUR 1982

La chanteuse reçoit une proposition du producteur de spectacle et directeur du PALAIS DES CONGRES, Roland HUBERT et de l’attaché de presse Gil PAQUET, pour une éventuelle réservation dans cette salle. SHEILA pourrait donc être sur scène cette année, mais les négociations doivent se faire avec Claude CARRERE. En attendant des projets de décoration commencent à naître, intitulés SHEILA EUROPEAN TOUR 1982. Le manager ne confirmera pas de projet scénique, en prétextant l’absence de la chanteuse partie fuguer aux ÉTATS-UNIS pour se ressourcer et faire le point.

1981 105

SHEILA prend des cours de danse à NEW-YORK chez Frank HATCHETT et Alvin AILEY (THE GO-GO DANCER), directement dans la catégorie des professionnels. Elle se retrouve très vite chez les débutants, car le niveau des américains dans cette discipline ne vaut pas celui des français. La chanteuse s’inscrit en même temps dans une école d’art dramatique chez John STRASBERG, le fils de Paula et Lee STRASBERG (THE REAL STAGE-ACTOR’S STUDIO). Il s’agit d’une base de technique qui consiste à jouer les émotions mises au grand jour, sur la scène devant les étudiants et les professeurs, sur la 51è au 7è étage près du quartier de BROADWAY. Ils travaillent sur SHAKESPEARE, « La chatte sur un toit brûlant », « La descente aux enfers » de Tennessee WILLIAMS, les répliques de « Célimène » dans « Le misanthrope » de MOLIÈRE, « Lovers and other strangers », etc. SHEILA y joue les dialogues avec Alina VENTURA et assiste au cours de Lee STRASBERG, dans lequel Al PACINO répète devant le célèbre metteur en scène Arthur MILLER. Elle assiste à des pièces de théâtre, des comédies musicales, etc.

BONNES SOIRÉES Sheila prend des cours d’art dramatique à New York, JOURS DE FRANCE Sheila prend des cours de comédie à New-York, avec John Strasberg photo de Maurice JARNOUX & SHOW MAGAZINE Sheila dans les Charts U.S.

00 1982 2

00 1982 3

ANTENNE 2 met en place une nouvelle émission de variété PLATINE 45 par JACKY de RÉCRÉ A.2, tous les mercredis après-midi. L’invité y présente avec l’animateur les clips.

PLATINE 45

L’émission STARS sur T.F.1 de Michel DRUCKER, devient CHAMPS-ELYSÉES sur ANTENNE 2, tous les samedis à 20H30 avec les chanteurs, les acteurs de cinéma, de théâtre, les sportifs, etc.

CHAMPS ELYSEES

20 JANVIER 1982

PLATINE 45 (Par JACKY) ANTENNE 2 Diffusion du Clip Little darlin‘.

31 JANVIER 1982

ENTREZ LES ARTISTES (Par Jacques MARTIN) ANTENNE 2 Diffusion du clip Put it in writing.

10 FÉVRIER 1982

LES VISITEURS DU MERCREDI (Par Claude PIERRARD) T.F.1 Diffusion du clip Put it in writing.

Toujours à NEW-YORK, SHEILA assiste à des pièces de théâtre, dont « Aching heart » avec Faye DUNAWAY, « Crime of the heart » avec Al PACINO, « Woman of the year » avec Lauren BACALL et d’autres avec Richard BURTON, Katharine HEPBURN, Raquel WELCH, etc. Elle se rend à des comédies musicales mais aussi à des grandes soirées, dont LA NUIT DES 100 STARS (THE GRAMMY AWARDS) de la fondation américaine des acteurs au RADIO CITY MUSIC-HALL, par l’intermédiaire de John STRASBERG et la présence de Bette DAVIS, Rock HUDSON, Gene KELLY, Paul NEWMAN, Al PACINO, Anthony QUINN, Robert REDFORD, Elizabeth TAYLOR, etc.

28 FÉVRIER 1982

L’ECOLE DES FANS (Par Jacques MARTIN) ANTENNE 2 Condition féminine. Entre 2 avions, la chanteuse revient 3 jours et enregistre en studio « Condition féminine » du groupe les BUCKS FIZZ « The land of make believe », d’après les paroles et la musique de Andrew HILL et Peter SINFIELD (Editions EMI MUSIC), adaptée par Claude CARRERE et Jean SCHMITT. Ce titre ne fera pas l’objet d’un 45 TOURS et Claude CARRERE annule la sortie de ce disque. SHEILA ne se sent pas capable de le défendre correctement et pour la première fois, le producteur respecte son choix.

00 1982 2

61è 45 TOURS

1 : RUNNER

2 : STRANDED

Extraits : 2è ALBUM AMÉRICAIN « LITTLE DARLIN’ »

Photo : Dominique ISSERMANN

Produit par Keith OLSEN, pour POGOLOGO PRODUCTIONS GROUP et SOCIÉTÉ CARRERE PRODUCTIONS

Distribution FRANCE : DISTRIBUTION CARRERE

Références : CA 171 – 49.913

Imprimerie S.N.A (Société Nouvelle A.R.E.A.C.E.M)

Le single s’exporte aux ETATS-UNIS (C.B.S RECORDS NEW-YORK CITY), en IRAN (C.B.S EPIC), etc. 

RUNNER

SHEILA publie un nouvel extrait « Runner » avec une introduction sensiblement plus courte. Elle ne fait aucune télévision, ni de radio pour ce titre et retourne à NEW-YORK aux ETATS-UNIS. La chanteuse songe tout abandonner dans cet exil volontaire en vivant là-bas et pourquoi pas y tenter une grande carrière. Keith OLSEN pourrait lui proposer de partir en tournée à travers les états d’AMÉRIQUE, afin d’être mieux connue mais cela prendrait plusieurs mois et surtout plusieurs années. SHEILA n’oublie pas son fils resté en FRANCE, pour la scolarité. Il n’aurait juste qu’à rejoindre sa maman et aller à l’école, là-bas. Seulement, elle ne veut pas couper les ponts avec la FRANCE où la chanteuse connaît la célébrité et sa famille. SHEILA va donc cesser sa carrière internationale en rentrant bientôt à PARIS. De son côté, Claude CARRERE ne demande pas mieux et lui rappelle, qu’il est temps d’arrêter de s’amuser et de penser à reprendre les bonnes vieilles habitudes.

AVRIL 1982

PODIUM-HIT La vie secrète de Sheila à New York & SUPER TÉLÉ New York 1982, Sheila refait sa vie à New York, et repart de zéro par Christian ROUX-PETEL.

Claude CARRERE convoque le chanteur JACNO du duo ELI & JACNO, pour lui demander des chansons mais ce dernier refuse.

A T.F.1, le nouveau responsable Pierre BOUTEILLER décide de ne pas diffuser l’eurovision et annule la participation de la FRANCE, estimant le concours dépassé. Le public mécontent envoie du courrier et ANTENNE 2 prendra la relève, pour la retransmission.

Publié dans : ||le 31 août, 2008 |5 Commentaires »

5 Commentaires Commenter.

  1. le 2 septembre, 2008 à 10:41 christian écrit:

    Salut Steph,
    Waouww que d’inédits. Pas mal de choses que je ne connaissais pas de cette période. J’avais adoré une affaire d’amour et pour moi l’album  »little darlin » est le meilleur album en anglais de Sheila. On sent bien que Sheila s’est éclater a le faire, elle y a donner le maximum niveau vocal et puis une Sheila rock c’était plutôt réussi et inattendu. Après spacer, on peux dire qu’avec l’album little darlin » Sheila avait atteint un niveau très élevé dans sa carrière. Dommage qu’un spectacle n’est pas pu se faire à cette période comme prévu, enfin c’est du passé mais cela aurait certainement changé certaines données pour notre artiste.
    Bises
    Christian-sheila-fan

    Répondre

  2. le 8 septembre, 2008 à 14:14 brad écrit:

    Toujours aussi merveilleux ton univers, Sheila dans le monde des artistes..et des vrais
    merci a toi

    Répondre

  3. le 17 mai, 2009 à 23:22 Michel Jim écrit:

    Très bel album à redécouvrir !
    « It’s only make believe … »

    Répondre

  4. le 28 juillet, 2009 à 15:30 PATALPES écrit:

    …Condition féminine…condamnée à la liberté…en voilà tu texte réactionnaire…heureusement que la miss a dit non, non et re-non à son pygma(cho)lion…

    Répondre

  5. le 25 octobre, 2009 à 15:50 brad écrit:

    Merci Steph, je vois quen 1982 un projet de concert était prévu mon dieu que cela aurait top en plus en pleine carrière internationale!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

mp33 |
Ornella |
le site d' ismaelovic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attitude 2007
| TKC TRIBE
| MaRiE : KiLlErPILZe eT tOk...