Sheila à l’Olympia : Le retour (28, 29 et 30/09, 01, 02, 03 et 04/10/1998)

Les Éditions New Chance S.A.R.L

et

Cospe Productions présentent :

Sheila à l’Olympia

Première Partie

Les fans et le public se retrouvent pour le retour de Sheila sur scène. L’ambiance se déroule dans la joie et la bonne humeur, avant le commencement. Pour le premier soir, l’ingénieur du son dira que la salle était aussi forte que la scène à cause d’une certaine émotion et de joie. L’ouverture commence dans l’obscurité totale. Elle apparaît dans un tailleur pantalon beige du couturier Eric Bergère, pour un nouveau titre inédit en hommage au public.

1 : Tu m’as manqué (Éditions New Chance S.A.R.L)

Paroles & Musique Yves Martin

La voix solide, confiante et souriante, la chanteuse affirme que c’était une certaine façon de le remercier en s’adressant à lui. Sheila continue en interprétant « On s’dit plus rien ». Elle enchaîne avec « Adios amor », « Je suis comme toi » et  »Aimer avant de mourir ». La chanteuse enlève sa veste et laisse apparaître un bustier cintré noir et dos nu, en chantant l’une de ses plus belles chansons « Emmenez-moi ». Enfin, Sheila aborde les seventies avec « Samson et Dalila » dans une version très variété et mi-reggae Elle amène son public vers le rétro pour « Vous les copains je ne vous oublierai jamais ». La chanteuse termine cette première partie en réunissant les années 60 et 70, dans un medley : « L’heure de la sortie », « Le folklore américain », « C’est toi que j’aime », « Pendant les vacances », « Adam et Ève », « Tu es le soleil », « Poupée de porcelaine » et « C’est le cœur les ordres du docteur ». Sheila les interprète au second degré, en accord avec elle-même en évitant les pièges du passé.

Deuxième Partie

L’entracte terminée, elle revient vêtue d’un ensemble à la grecque avec une longue tunique noire en commençant par « Vague à l’âme ». La chanteuse poursuit sur « L’écuyère » avec le danseur Jean-Philippe Belmat, qui apparaît vers la fin du titre en jouant un mime. Sheila interprète « Bang-Bang » et part se changer. Pendant ce temps, elle présente les musiciens et les choristes. Les fans se massent au pied de la scène et l’artiste revient de dos en compagnie des danseurs, pour entamer « Les rois mages : Version Salsa », avec la tunique enlevée et se retrouvant en short noir à la grecque. Sheila prend une pause en dialoguant avec son public et lui demande, s’il aime le disco. Elle lui propose de transformer l’Olympia, en salle de discothèque pour un Medley Disco, dont « Love me baby ». Dans celui-ci, la chanteuse s’amuse à reprendre d’autres titres qui ne sont pas de son répertoire.

1 : Never can say goodbye, des Jackson Five « Michael Jackson » en 1971, repris en anglais par Gloria Gaynor en 1974, Jimmy Sommerville & the Communards en 1987, en français par Nancy Holloway Ne viens pas me dire good bye, d’après les paroles et la musique de Clifton Davis (Éditions Jobete Music et Éditions Emi Music)

2 : Can’t take my eyes off you, de Andy Williams en 1964, repris par en anglais par Frankie Valli & the Four Saisons en 1967, Pétula Clark en 1973, les Boys Town Gang en 1982, Paolo Nutini en 2009, en français par Line Renaud Une poussière dans le cœur en 1980, Sandra Kim Je suis à toi en 1993, d’après les paroles et la musique de Bob Crewe et Robert Gaudio « Bob Gaudio » (Éditions Emi Music, Éditions Saisons Four et Éditions Saturday Music)

3 : No more tears (Enough is enough) de Barbra Streisand & Donna Summer en 1979, repris en anglais par Sylvie Vartan en 1981, d’après les paroles et la musique de Paul-F Jabara et Bruce Roberts (Éditions Emi Music, Éditions Olga Music, Éditions P.E.C.F, Éditions Réservoir Music, Éditions Sosaha Music et Éditions Warner Chappell S.A)

4 : It’s raining men (Hallelujah) de Sylvester en 1979, repris en anglais par the Weathers Girls en 1982, Sylvie Vartan en 1983, Geri Halliwell des Spice Girls en 2001, d’après les paroles et la musique de Paul-F Jabara et Paul Schaffer (Éditions Emi Music, Éditions P.E.C.F, Éditions Postvalda Music, Éditions Sosaha Music et Éditions Warner Chappell S.A)

Sheila termine ce Medley Disco avec « Singin’in the rain » et présente ses danseurs. Elle propose « Quel tempérament de feu » pratiquement comme dans les émissions de Guy Lux. La chanteuse y refait les gestes de la chorégraphie d’époque. Sheila enchaîne « Glori, gloria » chorégraphié avec les danseurs. Le jour de la première, elle subit un claquage de ligament avec une douleur constante et une entorse. Pendant une semaine, la chanteuse fera venir son kiné pour des séances dans les coulisses de l’Olympia, afin d’exécuter son passage au mieux chaque soir. Cela ne l’empêche pas de continuer sur « Spacer » en compagnie de ses danseurs, tout en souffrant de son genou et surtout en gardant un professionnalisme exceptionnel. Sheila interprète l’une de ses nouvelles chansons « Juste comme ça » et finit avec « Pour te retrouver ». Le spectacle comprend des lumières avec des projections sur des panneaux rectangulaires transparents, de fruits, des formes géométriques et des paysages.

Rappels

Elle serre les mains de ses fans massés au premier rang et termine sur 3 rappels, dont « Les rois mages : Version Salsa ». Le public crie « Elle a gagné ! Elle a gagné ! »…

02 Octobre 1998

A la fin du spectacle, la chanteuse annonce les prolongations pour les 26, 27 et 28 Février 1999.

03 Octobre 1998

Le danseur Tsivahiny Rabemananjara, tombe accidentellement et doit s’arrêter 1 mois.

04 Octobre 1998

Lors de la dernière, les fans et le public restent debout pendant toute la durée du show avec les chansons : « Tu m’as manqué », « On s’dit plus rien », « Je suis comme toi », « Aimer avant de mourir », « Emmenez-moi », « Samson et Dalila », « Vous les copains je ne vous oublierai jamais », le « Medley » sur les chansons des sixties et seventies, « Vague à l’âme », « L’écuyère » que toute la salle chante entièrement, « Bang-Bang », « Les rois mages : Version Salsa », le « Medley Disco », « Quel tempérament de feu », « Glori gloria », « Spacer », « Juste comme ça », « Pour te retrouver » et quelques rappels.

Photos du Spectacle : Bernard Mouillon et Gérard Schachmès (Agence Regards)

Invitations : Nathalie Baye, Dominique Besnehard, Michel Blanc, Alain Chamfort, Michel Chevalet, Étienne Daho, Dave, Michel Drucker, Séverine Ferrer, Liane Foly, Nicoletta, Dany Saval, Pascal Sevran, Michèle Torr, André Verchuren, etc.

Arrangements Musicaux : Léonard Raponi

Chef d’Orchestre : Léonard Raponi

Sonorisation Salle : Léonard Raponi et Jean-Marc Verdier

Assistants : Jean Dhiry et la Société Audiolive

Photos du Programme : Bernard Mouillon

Maquillage (Photos du Programme) : Vesna Estord

Conception du Programme : Christophe Boulmé (Merci à Franck A, Sabine R et Florence C)

Produit par Yves Martin et Philippe Hersen, pour les Éditions New Chance S.A.R.L et Cospe Productions

Assistant de Production : Lybert Navirot

Musiciens : Yann Benoist (Guitares), Manu Chambo (Claviers), Laurent Cokelaere (Basse), Serge Munuera (Claviers) et Stéphane Véra (Batterie).

Instruments : Mille et Un Sons

Chœurs : Bénédicte Lecroart, Virginie Constantin et Richard Rossignol

Copiste Musical : Véronique Duval

Mise en Scène : Yves Martin

Chorégraphie : Mia Frye et Michel Ressiga

Danseurs : Jean-Philippe Belmat, Franck Folly, Tsivahiny Rabemananjara et Simon-Thao Vilayvong

Régie : Eric Jutard

Assistant : Gael Lorleac’h

Lumières : Frédéric De Rougemont

Assistants : Jean-Luc Bonchaud et la Société Caméléon

Backliner (Assistant des Musiciens) : Régis Quimbre

Poursuite : Jean-Pierre Mami et Franck Richard

Technique : Société Melting Pots

Sécurité : Société J.M.R

Costumes (Sheila & Choristes) : Eric Bergère

Costumes (Musiciens & Danseurs) : Lucien Mamou (Magasin Parkway)

Maquillage : Mehdi R’Guiba

Coiffure : Jean-Claude Gallon (Carita) et Tom Marcireau

Chaussures : Bruno Magli

Attachés de Presse : Dominique Segall (Société Moteur !) et Sylvia Bonhomme (Presse Générale), Samira Chiali et Bernard Nove-Josserand (Télévisions), Stéphane Etienne (Radios Grandes Ondes), Patrick Boyer (Radios Réseaux) et Florence Well (Presse Province).

Assistante (Sheila) : Véronique Le Moing

Assistant Yves Martin : Lybert Ramade

Contacts : Philippe Hersen (Cospe Productions) 74 Rue de Turbigo à 75003 Paris

Label de Production : Marshe (Disques) et Cospe Productions (Scène)

Label de Distribution : Wagram Music

Label d’Editions : Éditions New Chance S.A.R.L

Sponsors : Eric Bergère ; Europe 1 ; Parkway (Cuirs & Peaux)

Merci à Vincent Morelli, pour son aisance à aplanir tous les problèmes.

1998 26

Enregistrement Public à l’Olympia 98 :

Sheila l’Olympia-Bruno Coquatrix

(Sortie : 13.11.98)  

Enregistrement : Olympia à Paris 9è

Ingénieur du Son : Eric Véra (02 et 03.10.98)

Mixage : Studio Pigall’s Sound à Paris 9è

Ingénieur du Son : Léonard Raponi

Assistant : Bertrand Jeannot

Copiste Musical : Véronique Duval

Photos : Bernard Mouillon

Pochette : Christophe Boulmé

Produit par Yves Martin, pour Marshe et Flarenasch (A Division of Wagram Music)

Distribution : Wagram Music

Merci à Vincent Morelli et Philippe Hersen (Cospe Productions), Alain Puglia (Flarenasch), Jean-Pierre Martin, Gabriel Nahas, Christian Chassaing, Jean-Michel Boris, Paulette et Patricia Coquatrix (Olympia), Christine Clerc, Daniel Bissonnet (Spécialiste en médecine et biologie du sport). Un « gros » merci à Bernard Mouillon et Christophe Boulmé, pour leur fantastique travail (Je les aime très fort). Enfin merci à Yves Martin, d’avoir fait ce spectacle… Sheila

1998 27

00 1998 114

Journal Télévisé 13H (Par Rachid Arhab et Carole Gaessler) France 2 (Diffusion : 29.09.98) Reportage Le retour de Sheila ne ressemble surtout pas à un concert, plutôt à une réunion de famille unie par une mémoire commune. 36 ans après, ça marche encore, avec un feu intact. Une vie, des larmes de joie, simple, pour un concert debout, de bout en bout, deux heures durant. Et ne faites pas semblant de ne pas connaître : c’est tout simplement impossible… impossible de ne pas lui être un peu fidèle comme une ombre, jusqu’à destination… par Michel Mompontet, avec J Gérard, E Meunier et T Dorseuil ; Plus vite que la Musique (Par Christophe Crenel) M6 (Diffusion : 10.10.98) Reportage sur le triomphe de Sheila.   

Les journalistes présentent ce spectacle, comme celui du retour de Sheila sur scène. Ils mettent en avant le côté de l’ambiance délirante avec un public de toutes générations confondues, dans une salle pleine à craquer. Ils font des comparaisons entre la chanteuse et Madonna, pour le côté chorégraphié : France Soir Sheila à l’Olympia, un retour à la hauteur par Ariane Dollfus et photo de Gérard Schachmès (Agence Regards) ; France Soir TV Sheila, retour triomphal ; Gala Retour gagnant pour Sheila avec photos de Gérard Schachmès (Agence Regards) ; La Dernière Heure Sheila nostalgie ; La Province Sheila à l’Olympia ; Le Bilto Sheila, retour gagnant ; Le Figaro Sheila à l’Olympia, ovation record par Jacques Pessis et Jean-Claude Lamy ; Le Monde Sheila à l’Olympia, « Elle a gagné » par Sylvain Siclier ; Le Parisien C’était son grand retour hier soir, l’Olympia en délire pour Sheila par Pierre Vavasseur et photo de Philippe Lavieille ; Le Soir Illustré C’est couette, revoilà Sheila par Alain Van Der Eecken ; Spécial Dernière Sheila fait son come back ! par Henri Morellon ; Télé Magazine Sheila renait à l’Olympia par Sabrina Penaud ; Télé Star Sheila, le retour triomphal par Stéphane Boulan et photos de Gérard Schachmès (Agence Regards) ; Le Parisien Philippe Hersen, Yves Martin, Wagram Music, et Europe 1, remercient et félicitent Sheila, pour son retour triomphal à l’Olympia.

Publié dans : ||le 17 décembre, 2009 |5 Commentaires »

5 Commentaires

  1. le 18 décembre, 2009 à 2:08 christian-sheila-fan écrit:

    Toujours un plaisir de lire toutes ces infos. Vraiment ton site sur Sheila est vraiment de qualité. A bientôt pour un café ou un ciné. Amicalement, Christian-sheila-fan

  2. le 18 décembre, 2009 à 22:19 Did St-Avertin écrit:

    je m’étais dit j’irai plus tard!

    mais c’est plus fort, on clique et …..on y passe un moment……………un sacré bon moment…

    merci

    Did

  3. le 27 décembre, 2009 à 12:11 BILLIOUD Patrice (Annecy) écrit:

    Salut Stéphane,

    Toujours un immense plaisir à consulter tes écrits de « sheilagraphe » quasi-exhaustif sur « La Reine » (dixit feu tonton Guy) ! Merci de continuer d’enrichir nos connaissances avec ton travail très pointu et à bientôt.

    PATALPES de Annecy !

  4. le 28 décembre, 2009 à 1:52 brad021 écrit:

    Enfin le temps de lire la suite de cette superbe aventure!!!
    Merci pour pour tout
    Brad

  5. le 26 mai, 2010 à 12:43 mingand écrit:

    Le jour de la première, Micheline, la maman de Sheila était morte de trouille pour sa fille. A la fin de la première chanson, elle m’a tapé sur l’épaule et m’a dit : « Cette fois je crois qu’elle est repartie… » Voilà, c’était juste pour l’anecdote.

mp33 |
Ornella |
le site d' ismaelovic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attitude 2007
| TKC TRIBE
| MaRiE : KiLlErPILZe eT tOk...