25 : 6EME 45 TOURS-SUPER E.P « CHAQUE INSTANT DE CHAQUE JOUR » (06/1964)

1964 42

1 : CHAQUE INSTANT DE CHAQUE JOUR de Dionne Warwick « Any old time of day » en 1963, repris en français, en espagnol et en italien par Dalida, en catalane par Leo Segarra, en espagnol par Franciska, Luis Gardey, José Guardiola, en portugais par Nuria Feliu au Brésil, en yougoslavie par Elvira Voca, etc. d’après les paroles et la musique de Hal DAVID et Burt BACHARAH (ÉDITIONS PIGALLE SARL)

Adaptation : Micheline WRASKOFF « Michèle VENDÔME »

2 : UN JOUR JE ME MARIERAI de Brenda Lee « The waitin’ game », d’après les paroles et la musique de James E CASON « Buzz CASON » (ÉDITIONS EMI MUSIC PUBLISHING FRANCE, CATALOGUE PETER MAURICE SA)

Adaptation : Claude AYOT « Claude CARRERE » et André SALVET

3 : UN MONDE SANS AMOUR de Peter & Gordon « World without love », repris en français par Gilles Girard en 1965, André Vasseur, en espagnol par Los Mustang, etc. d’après les paroles et la musique de John LENNON et Paul MC CARTNEY (SOCIÉTÉ NOUVELLE DES ÉDITIONS MUSICALES TUTTI INTERSONG SARL et ÉDITIONS NOTHERN SONGS, AGENCE MUSICALE INTERNATIONALE)

Adaptation : Claude AYOT « Claude CARRERE » et Hubert ITHIER

4 : JE N’AI PAS CHANGE (ÉDITIONS RAOUL BRETON et ÉDITIONS DES ALOUETTES SARL, CATALOGUE PUBLICATIONS MUSICALES R.M.C)

Paroles & Musique : Claude AYOT « Claude CARRERE », Jacques PLAIT et Ralph BERNET

Arrangements Musicaux : Jean BACCRI « Jean CLAUDRIC : Sam CLAYTON »

Enregistrement & Mixage : Studio D.M.S (DIFFUSION MUSICALE SONOR) à PARIS 17è

Ingénieur du Son : François DENTAN

Photo : Guy ARSAC

Produit par Claude CARRERE et Jacques PLAIT, pour PRODUCTION CARRERE ET PLAIT et DISQUES PHILIPS

Distribution : PHILIPS

Références : MEDIUM 434.913 BE

F. RICHIR (MAÎTRE IMPRIMEUR) PARIS-LE PERREUX & J. COLOMBET-PARIS 15è

Musiciens : « Les GUITARES » avec Philippe DOITEAU (Guitare Solo), Jacques GALISSANT (Basse), Alain GOUTTMAN (Guitare de Rythme), Francis HUMBERT (Orgue Electrique), Jean Pierre LARGET (Batterie) et un grand orchestre de 30 musiciens avec des cordes, des percussions, des cymbales, etc.

« C’est vrai que la chance est venue. Mais je suis la même tout au fond de moi, Il y a des choses que l’on oublie pas. Je n’ai pas changé… Sheila »

CHAQUE INSTANT DE CHAQUE JOUR

SHEILA interprète la vie des jeunes filles de l’époque, avec un petit clin d’œil sur l’enlèvement de sa couette pour la chanson « Je n’ai pas changé ». Elle est accompagnée par l’orchestre de Jean CLAUDRIC (Sam CLAYTON), les GUITARES et une trentaine de musiciens.

Claude CARRERE et Jacques PLAIT produisent le 2ème 45 TOURS du groupe les GUITARES, avec un dessin intitulé « Globule » de la chanteuse.

00 1964 1

10 JUIN 1964

ÂGE TENDRE ET TÊTES DE BOIS (Par Albert RAISNER) O.R.T.F « Chaque instant de chaque jour » et « Je n’ai pas changé », avec la présence de Frank ALAMO, Claude BOLLING et les PARISIENNES, Leny ESCUDERO, Claude FRANÇOIS, etc. au MOULIN DE LA GALETTE à PARIS 18ème.

13 JUIN 1964

TAMBOUR BATTANT (Par Dominique NOHAIN) O.R.T.F « Hello petite fille »  

24 JUIN 1964

LES ACTUALITÉS FRANÇAISES : CHRONIQUE DES JEUNES (ACTUALITÉS GAUMONT) Reportage Des nouvelles de Sheila, avec en extrait « Un monde sans amour » dans une ferme vers l’OISE, en compagnie de ses parents avec une séquence filmée à LA BOUTIQUE DE SHEILA à PARIS 2ème et devant le photographe Roger KASPARIAN.

Elle participe à l’émission OPÉRATION PILOTE 64 de Jean DONGUES, sur RADIO LUXEMBOURG dans le cadre d’un concours à la radio dans son appartement avec le gagnant Roland GUENOT, puis la présence de Raymond JOLY, Lucien COMBELLE et monsieur HEBRARD à PARIS 14ème.

1964 4

Claude CARRERE lui annule la tournée d’été des plages, prévue dans 58 casinos maritimes de DUNKERQUE à MONTE-CARLO. Il évoque le repos obligatoire de SHEILA en prétextant cette cause, alors qu’elle pouvait rechanter sur scène en se ménageant mieux cette fois ci. Désormais le producteur va se consacrer uniquement au système du disque et de la télévision, qui pour lui sera bien plus rentable que la scène. C’est un système de carrière qui ne s’était jamais vu avant, avec le principe de gagner beaucoup d’argent sans l’investir dans un spectacle. Pendant toutes ces années, elle vivra de nouveau dans l’espoir de faire un show devant un public. Claude CARRERE lui promettra souvent des prestations scéniques qui ne se feront jamais, jusqu’au jour où la corde cassera.

30 JUIN 1964

SHEILA prend ses vacances d’été sur la CÔTE D’AZUR vers JUAN LES PINS (ALPES-MARITIMES), puis SAINT-TROPEZ et SAINT-RAPHAEL à VALESCURE (VAR). Claude CARRERE loue la VILLA SAINT-MAXIMIN, située sur la colline des MAURES. Tous les ans, il emmènera son équipe dans cette location. Le public pensera que c’est « La maison de SHEILA ».

JUILLET 1964

Reportage : PARIS JOUR Sheila, comme vous ne l’avez jamais vue.

Pendant ses vacances la chanteuse fait de la natation, de la pêche sous marine, du ski nautique, etc.

SHEILA accorde des interviews à plusieurs journalistes, dont Gérard DE VILLIERS avec photographe Didier HAMEL pour FRANCE DIMANCHE. Elle se confie avec humour, le principe de son traitement à base d’hormones mâles pour son dérèglement glandulaire à l’origine de ses malaises. L’hebdomadaire titre Sheila risque de devenir un homme. Malheureusement cet article va se transformer sous le signe de la rumeur de façon très sordide et il est inutile d’évoquer tous ces ragots, qui psychologiquement lui feront le plus grand mal.

Reportages & Interviews : CINÉMA SPÉCIAL JEUNESSE La vérité sur Sheila, pour elle, l’école est finie, mais prépare sa rentrée à l’Olympia par Simone DUFFAY ; MADEMOISELLE ÂGE TENDRE Ouf ! Enfin les vacances par Claude LEMARQUE ; NORD MATIN Cette belle estivante, qui est-ce ? photos de l’Agence A.G.I.P ; PARIS JOUR Sheila et Michèle Morgan, bonjour ! Vacances ; PROVENCE MARSEILLE MAGAZINE par Jean VUILLEMIN et photos de Louis TREMELLAT ; TÉLÉ MAGAZINE par Colette LEIBER.

Elle travaille également avec le photographe Stan WIEZNIAK.

08 AOÛT 1964

FRANCE SOIR Sheila s’offre un bateau pour ses 18 ans : Les PRODUCTION CARRERE ET PLAIT lui achètent son premier bateau, le CHRIST-CRAFT (RUNABOUT COLORADO) avec 2 moteurs, 140 chevaux, d’une valeur de 30.000 francs et baptisé le CLAUDIUS I à FRÉJUS-PLAGE. Comme pour les vacances, il sera considéré comme « Le bateau de SHEILA », entretenu par un ancien marin JULES et qui fera partie de la « grande famille » pendant des années. Elle l’inaugure en se baladant vers la baie de SAINT-RAPHAËL, les îles de LERINS près de CANNES, etc. 

Claude FRANÇOIS profite d’une journée de relâche, lors de sa tournée d’été pour la passer avec la jeune chanteuse sur le bateau de celle-ci, devant les photographes, dont Jean-Marie PERIER, les journalistes et la télévision dans un reportage intitulé « L’été frénétique ».

15 AOÛT 1964

SHEILA se ballade avec son nouveau bateau, devant le photographe Jean-Marie PERIER.

00 1964 10

Elle participe à l’émission RALLYE JEUNESSE d’Albert RAISNER sur R.M.C : RADIO MONTE-CARLO, sous un chapiteau sur la plage à ANTIBES avec madame PERDRIX (DIRECTRICE GOLF DROUOT), Henri LEPROUX et le journaliste Roger FREY.

1964 7

03 SEPTEMBRE 1964

Elle revient de vacances par avion et regagne PARIS.

La chanteuse s’inscrit aussitôt pour des leçons de conduite à l’auto-école MOULIN, 6 rue FERMAT à PARIS 14è.

Entre-temps, SHEILA travaille avec les photographes Guy ARSAC, Jacques AUBERT, Patrick BERTRAND et Claude DELORME pour des nouveaux clichés. (MERCI A SHEILAHOME.COM)

00 1964 2

18 SEPTEMBRE 1964

Elle passe son permis de conduire devant le public, les photographes dont Henri BUREAU, Jean-Louis RANCUREL, les journalistes dont Willy GUIBOUD (FRANCE SOIR) et l’animateur Christian BARBIER (EUROPE 1).

Les PRODUCTION CARRERE & PLAIT lui achètent sa première voiture, la RENAULT 4 PARISIENNE de couleur noire et écossaise, rappelant la jupe à carreaux et immatriculée 13 QN 75.

OCTOBRE 1964

La chanteuse participe à l’émission JOURNÉE SPÉCIALE de Jacques MARTIN sur RADIO LUXEMBOURG, avec le directeur des relations extérieures Raymond JOLY, le directeur général Roger BOURGEON (EDIDRADIS), le directeur des programmes JEAN-LUC et d’autre vedettes de la chanson, dont Pétula CLARK et du cinéma.

Reportage : SALUT LES COPAINS 7 Fois Sheila avec le photographe Jean-Marie PERIER.

CLASSEMENTS

1964 42

VENTES FRANCE

Meilleure Place : N°5 ; Présence : 3 Mois (TOP 15 MENSUEL) + 170.000 (Estimation)

BELGIQUE (WALLONIE)

Meilleure Place : N°2 ; Présence : 28 Semaines (ULTRATOP BELGIAN CHARTS)

Publié dans : ||le 20 octobre, 2007 |1 Commentaire »

1 Commentaire Commenter.

  1. le 11 janvier, 2009 à 15:27 Serge écrit:

    22 juin « promenons-nous dans le moi » (et non pas dans les bois). Du reste, cette émission reste à confirmer car si Sheila l’a bien fait, je me demande s’il ne s’agit pas plutôt d’une émission RADIO. Je crois bien que Michèle Arnaud avait quelque chose à voir là dedans. D’ailleurs le titre de l’émission est une référence à une chanson de Gainsbourg de qui elle était très proche.

    Répondre

Laisser un commentaire

mp33 |
Ornella |
le site d' ismaelovic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attitude 2007
| TKC TRIBE
| MaRiE : KiLlErPILZe eT tOk...