41 : 14EME 45 TOURS-SUPER E.P « LA FAMILLE » (06/03/1967)

41 : 14EME 45 TOURS-SUPER E.P

1 : LA FAMILLE, repris par Yvette Horner à l’accordéon, repris en français les Ingénues, Karo & Donald Pascal, Monique Leyrac en 1967, Janie Jurka, Sophie Martin, Thérèse pour le Canada , repris en espagnol par Dino Alvarado, Los Beta, Ellas, Los Sixtar, Los 3 Sudamericanos, Lorenzo Valverde La familia, etc. (Éditions Claude CARRERE SARL)

Paroles & Musique : Claude AYOT « Claude CARRERE », Jacques PLANTE et André SALVET

2 : PAMELA de Graham Keith Gouldman « Pamela Pamela » en 1966, repris en anglais par Wayne Fontana, Phil Harris, repris en espagnol par Los Beta, d’après les paroles et la musique de Graham Keith GOULDMAN (Éditions Jacques PLANTE et Éditions HARMONICA SARL)

Adaptation : Claude AYOT « Claude CARRERE » et Jacques PLANTE

3 : LES JOLIES CHOSES de Johnny Tillotson « Round in circles » en 1966, par Paul EVANS, Paul BARNES et Jerne-J VOK, d’après Ludwig Van Beethoven « Thème de la 9è symphonie », en ré mineur, opus 125 de fin 1822 à début 1824, avec un poème de Friedrich Von Schiller « Ode à la joie-Hymne à la joie » dans le 4è et dernier mouvement (Editions Claude CARRERE SARL, Éditions Jean-Joseph KLUGER et Les Nouvelles Éditions MERIDIAN)

Adaptation : Claude AYOT « Claude CARRERE » et Georges ABER

4 : IMPOSSIBLE N’EST PAS FRANÇAIS (Éditions Claude CARRERE SARL, Éditions Jean-Joseph KLUGER, Éditions BLEU BLANC ROUGE et Les Nouvelles Éditions MERIDIAN)

Paroles & Musique : Claude AYOT « Claude CARRERE », Jean CLAUDRIC, Georges ABER et Jean KLUGER

Arrangements Musicaux : Jean BACCRI « Jean CLAUDRIC : Sam CLAYTON » (1, 2 et 4)

Arrangements Musicaux : Jean KLUGER et Jerne-J VOK (3)

Enregistrement & Mixage : Studio DAVOUT à PARIS 20è (Par : François DENTAN)

Photo : Jean-Marie PERIER

Produit par Claude CARRERE, pour PRODUCTIONS CARRERE et DISQUES PHILIPS

Distribution : PHILIPS

Références : M 437.313 BE

Imprimeries J.A.T PARIS & J. COLOMBET-PARIS 15è

Musicien : Jean BACCRI « Jean CLAUDRIC : Sam CLAYTON » et son orchestre

Contact Professionnel : SHEILA « PRODUCTIONS CARRERE » 14 Rue Abraham LINCOLN à PARIS 8è

« Et quand je suis loin de chez moi, dans ces moments là j’ai besoin, de retrouver un peu de ma joie, alors je me souviens. Impossible n’est pas français, ce proverbe on le connait, impossible n’est pas français. Sheila… »

LA FAMILLE

Claude CARRERE utilise une fois de plus, un thème en fonction du personnage. Il aborde le sujet de « La famille », puisque SHEILA est devenue « L’idole des familles » avec un public de 7 à 77 ans. On trouve également « Impossible n’est pas français » co-écrit par Jean KLUGER, rencontré par l’intermédiaire du parolier Georges ABER. Pour la première fois, elle enregistre au STUDIO DAVOUT. Il est  composé d’un magnétophone AMPEX de 3 pistes, un STUDER de 4 pistes et un magnétophone multi-piste de 35 mm, avec 6 pistes magnétiques dont 3 pour l’orchestre et 3 pour la voix. Le photographe Jean-Marie PERIER participe à la pochette du disque. Depuis 4 ans, il apprécie beaucoup de travailler en compagnie de la chanteuse. Il aime son humour, sa gaieté authentique et sa vivacité à fond pour les expériences nouvelles. Elle est toujours prête à se moquer d’elle-même, d’après les idées extravagantes du photographe avec aplomb et naïveté. Il affirme que c’est une vraie vedette populaire, au sens noble du terme.

196723.jpg

NOIR ET BLANC Sheila triomphe au cinéma par Jean C MAZERAN.

03 MARS 1967

Elle assiste à un match de Volley-Ball avec Maurice CHEVALIER, au Stade Pierre DE COUBERTIN à PARIS 16è.

08 MARS 1967

TÊTES DE BOIS ET TENDRES ANNÉES (Par Albert RAISNER) O.R.T.F 1 La famille, chorégraphiée de Jean SCHMITT « Johnny MARIE », avec des danseurs.

09 MARS 1967

La chanteuse assiste à l’Exposition TOUTHANKAMON ET SON TEMPS au Musée du PETIT PALAIS à PARIS 8è, devant le photographe Manuel LITRAN.

13 MARS 1967

JOURNAL 20H « INTER ACTUALITÉS » (FRANCE INTER) Interview.

14 MARS 1967

LES ACTUALITÉS FRANÇAISES (O.R.T.F) Reportage Sheila à la première du film Les demoiselles de Rochefort au CINÉMA LE NORMANDIE, avec la présence de Françoise DORLEAC, Catherine DENEUVE et les autres acteurs du long-métrage sur les CHAMPS-ELYSÉES à PARIS 8è.

16 MARS 1967

LE GRAND CLUB (Par Dominique NOHAIN et Jean NOHAIN) O.R.T.F.   

00 1967 54

LE PÈLERIN DU 27EME SIÈCLE Sheila, une vedette heureuse… par Claude FACHARD, dans les bureaux des PRODUCTIONS CARRERE à PARIS 8è.

21 MARS 1967

FORMAT 16/20 « DISC JOCKEY » (R.T.B : RADIO TÉLÉVISION BELGE) Interview, avec MONTY lors de l’émission SALUT LES COPAINS dans les studios d’EUROPE 1 à PARIS 8è.

28 MARS 1967

FEUX ET FLAMMES (Par Pierre LAFORÊT) O.R.T.F La famille au Studio des BUTTES-CHAUMONT à PARIS 19è : FRANCE SOIR Feux et flammes… Sheila, dans ma vraie famille, mes grands-parents font du vélo par Willy GUIBOUD.

02 AVRIL 1967

EMISSION (Par Selim SASSON) R.T.B (RADIO TÉLÉVISION BELGE) à LIÈGE (BELGIQUE).

12 AVRIL 1967

TÊTES DE BOIS ET TENDRES ANNÉES (Par Albert RAISNER) O.R.T.F 1 Paméla et Impossible n’est pas français, chorégraphié par Jean SCHMITT « Johnny MARIE » avec des danseurs.

00 1967 102

JOURS DE FRANCE Antoine et Sheila, ils n’ont pas le même goût avec ANTOINE dans son ALFA ROMEO et la chanteuse dans sa FORD MUSTANG : Les PRODUCTIONS CARRERE lui achètent une nouvelle voiture. Il s’agit du dernier modèle de la FORD MUSTANG américaine de couleur blanche et immatriculée 13 UD 75, allant jusqu’à 240 km à l’heure, l’intérieur en cuir rouge avec un auto radio et même un électrophone.

La chanteuse pose devant le photographe Alexis STROUKOFF.

ELLE Sheila s’explique sur l’argent, l’angoisse et l’amour par Marlyse SCHAEFFER et photos de Just JAECKIN, dans une tenue de chez VICTOIRE, coiffée par HÉLÈNE (JACQUES DESSANGE) & JOURS DE FRANCE par Yves SALGUES, photos de Jack GAROFALO et Manuel LITRAN, dans la maison de Claude CARRERE à ORVILLIERS (YVELINES) avec ses parents, un couple d’amis CORINNE ET AKIM.

1967 4

MADEMOISELLE ÂGE TENDRE Comment j’ai interviewé ADAMO au MANS (SARTHE), lors de la tournée du chanteur avec le photographe Jean-Marie PERIER, d’après le questionnaire de PROUST & Sheila et l’acteur Peter Mc ENERY. 

1967 5

RECORD par Pierre YVES et François-Régis BARBRY ; SALUT LES COPAINS Bang-Bang, Sheila passe le mur de l’image.

Elle fait un autre reportage avec le photographe ELWING, dans sa nouvelle voiture sur la place de CLICHY à PARIS 9è.

Claude CARRERE continue l’écriture d’un deuxième film, qui devrait être une aventure musicale avec le réalisateur Robert ENRICO.

Le producteur négocie avec les chaînes de magasins UNPIPRIX HELVETIQUE Z.L.G, pour la distribution des produits LA BOUTIQUE DE SHEILA à ZURICH, LAUSANNE et GENEVE (SUISSE).

La chanteuse effectue un reportage avec les photographes Michel RISTROPH et Alexis STROUKOFF dans son appartement à PARIS 13è.

1967 7

00 1967 04 01 2

LA CHANTEUSE SHEILA CHEZ ELLE EN 1967

00 1967 04 01 3

22 AVRIL 1967

FARIBOLES (Par Jacques BENETIN, René BOULOGNE, Renée LEGRAND et Henri SALVADOR) O.R.T.F La famille, Paméla et Impossible n’est pas français, habillée par LA BOUTIQUE DE SHEILA et Paco RABANE dans les Studios COGNACQ-JAY à PARIS 17è.

24 AVRIL 1967

LE MAGAZINE FÉMININ (Par Christiane DELACROIX, France GUERITEE, Cécile IBANE, Isis LAMU, Simone QUITTARD et Micheline SANDREL) O.R.T.F Reportage Sheila signe des autographes & Mode Coiffure.

26 AVRIL 1967

TILT MAGAZINE (Par Michel DRUCKER) O.R.T.F 1 La famille.

00 1967 75

29 AVRIL 1967

DOUCE FRANCE (Par André SALVET) O.R.T.F La famille.

MAI 1967

DANS LE VENT (Par Hubert WAYAFFE et MADELEINE) EUROPE 1 Interview.

L’hebdomadaire FRANCE DIMANCHE, continue de titrer Sheila, voici mon futur mari. Enfin elle parle d’amour, la tendresse, l’intelligence, la beauté de… celui qu’elle n’a pas le droit d’aimer, toujours à propos de son partenaire Brett HALSEY du film « Bang-Bang ».

Elle effectue une séance de photos chez le fourreur Maurice SEMMEL, à PARIS 8è.

JOURS DE FRANCE et NOIR ET BLANC L’invention de Sheila, manger un p’tit beurre sans le toucher pour amuser les journalistes… d’après un temps record de 24 secondes.

1967 6

12 MAI 1967

DIM DAM DOM (Par Daisy DE GALARD et Michel POLAC) O.R.T.F (Diffusion : 14.05.67) Paméla. 

Singer Sheila Performs on Television

18 MAI 1967

La chanteuse participe au tirage au sort de la finale de la COUPE DAVIS, avec le capitaine de l’équipe de France Marcel BERNARD et Istvan GULYAS au STADE ROLAND GARROS à PARIS 16è : L’EQUIPE Coupe Davis, France-Hongrie égalité probable ce soir. D’abord Gulyas et Jauffret, PARIS JOUR, etc.

00 1967 1

19 MAI 1967

Le film « Bang-Bang » sort à PARIS, dans les salles l’ÉLYSÉE CINÉMA, le MIRAMAR, le MOULIN ROUGE et le PARAMOUNT.

29 MAI 1967

DEUX CHAÎNES, DEUX NOMS (O.R.T.F) Reportage Sheila propose des noms pour les chaînes télévisées dans LA BOUTIQUE DE SHEILA, avenue du Général LECLERC à PARIS 14è.

SHEILA participe à un reportage au second degré, pour le magazine SALUT LES COPAINS par le photographe Jean-Marie PERIER qui illustre sa chanson « La famille » avec ses parents, son chien MIEL, son attaché de presse Umberto PETRUCCI « MÉMÉ IBACH » déguisé en grand-père et toute une mise en scène.

196751.jpg

Elle fait des photos pour LA BOUTIQUE DE SHEILA, dans le catalogue de LA REDOUTE Printemps-Eté 1968 « J’aime La Redoute… Sheila ».

La chanteuse travaille avec le photographe JUST JAECKIN, pour la pochette de son prochain disque.

00 1967 1

Pour la première fois, une vedette de la chanson rapporte de l’argent au cinéma. Le film « Bang-Bang » fait 600.000 entrées en 15 jours, dans 35 villes de France. Petit à petit, il atteindra 850.000 en 1 mois et totalisera le million dans 80 salles. Le long-métrage se trouvera en deuxième position derrière LA GRANDE VADROUILLE, d’après LE FILM FRANÇAIS.

Publié dans : ||le 8 décembre, 2007 |1 Commentaire »

1 Commentaire Commenter.

  1. le 6 avril, 2010 à 10:39 BRACHET ERIC écrit:

    impossible n’est pas français, quel final sur âges tendres…

    Répondre

Laisser un commentaire

mp33 |
Ornella |
le site d' ismaelovic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attitude 2007
| TKC TRIBE
| MaRiE : KiLlErPILZe eT tOk...