7è Spectacle (Prolongation) « Sheila à la Salle Pleyel » (28/12/2018)

00 2018 28 12 1000

A.S.L.C Production

En accord avec Stéphane Letellier-Rampon, présentent : 

Sheila, accompagnée du groupe H-Taag

Salle Pleyel

La Salle Pleyel existe depuis le 18 Octobre 1927 et se situe 252 Rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris 8è, près du Métro Ternes. Dans un premier temps, elle se spécialisa dans le domaine des concerts symphoniques. Beaucoup d’artistes dont Sheila, prirent des cours de chants avec des professeurs pendant plusieurs années notamment dans les périodes sixties et seventies.

Avant de passer sur scène, Sheila annonce en « voix off » le groupe norvégien the Factory.

Première et Deuxième Partie

Après une courte entracte, les musiciens du groupe H-Taag se mettent en place. Sheila démarre par « Kennedy Airport » vêtue d’un ensemble gris argenté avec pantalon style pattes d’éléphants de chez Max Mara France. Elle s’adresse au public en étant heureuse d’être présente dans cette salle, qui lui rappelle beaucoup de souvenirs, notamment les cours de chants que l’artiste prenait depuis ses débuts pendant une dizaine d’années. La chanteuse continue avec « Le tam-tam du vent », « Blancs, jaunes, rouges, noirs » et « Je suis comme toi ». Sheila enchaîne « Pop Art » et commence par une première surprise en interprétant « Vous les copains, je ne vous oublierai jamais » version pop-rock avec toujours une partie en français et en anglais. Elle profite de cette ambiance sixties en proposant « Bang-Bang », qui bénéficie en bonus d’un violoncelle par le musicien Olivier Soubeyran. La chanteuse modifie le Medley Cajun en gardant « Le folklore américain », « L’heure de la sortie » avec l’apparition du danseur Jean-Philippe Belmat dans un numéro style claquette, et ajoute une nouvelle surprise inattendue « L’école est finie ». Sheila poursuit sur « Emmenez-moi », puis présente les musiciens et chante « Belle journée », qui est toujours prévu pour le futur album. Elle laisse place au groupe H-Taag, avec Ralph Adam « En silence », alors que la chanteuse se change en coulisse. Sheila regagne la scène habillée d’un autre ensemble noir, comprenant un haut argenté, un fuseau  noir, un très long gilet noir avec beaucoup et beaucoup de fantaisies de chez Anne Fontaine. Elle commence par « L’écuyère » accompagnée du danseur Jean-Philippe Belmat, qui fait un petit numéro rappelant celui de l’Olympia en 1998. La chanteuse annonce la venue de Françoise Hardy qui devait être présente mais reçue un joli mot de sa part en s’excusant de ne pas être à ses côtés, signée « Ta grande ». Sheila lui rend hommage en interprétant à cappella une de ses chansons « L’amitié » avec quelques petits trous de mémoire dans les paroles, à cause de l’émotion mais le public était là pour le lui souffler. Elle poursuit sur « Little darlin’ » et « Tangue au », puis présente l’équipe de la sonorisation, de la régie, des lumières et de la production. La chanteuse enchaîne « Aimer avant de mourir » en duo avec Ralph Adam. Sheila présente une autre surprise sous forme de Medley des années 70 : « Adam et Ève », « Tu es le soleil », « Poupée de porcelaine », « Quel tempérament de feu » et « Un prince en exil » comprenant à chaque fois d’un couplet avec des refrains sur chaque titre, toujours dans la même ambiance rock, et même parfois en mimant les chorégraphies de l’époque pour chaque titre. Elle offre une autre surprise « Love me baby » avec une boule à facette géante qui descend, en compagnie du danseur Jean-Philippe Belmat et quelques petits pas de danse. La chanteuse interprète son inédit « Ooh la la » du futur album, puis son éternel « Mélancolie » et entame la dernière surprise « Glori, gloria » version rock.

Rappels

Les rappels sont « Les rois mages » et « Spacer ».

Le public resta debout durant tout le spectacle dans une ambiance de fête de fin d’année. Dans l’ensemble, ce spectacle qui résume ses passages à l’Alhambra et au Casino de Paris dont quelques surprises, propose des choses très différentes avec un énorme travail au niveau de la lumière pour chaque chanson et même un très beau son au niveau de l’acoustique.

Photos du Spectacle : Christophe Boulmé

Invitations ou Présence : Franck Appietto, Dominique Besnehard, Erick Cala, Laurent Luyat, Jean-Noël Mirande, Lybert Ramade, Jean-Luc Roméro, Valérie Trierweiler, etc.

Arrangements Musicaux : Eric Azhar

Chef d’Orchestre : Eric Azhar

Sonorisation Salle : Régis Lethuillier

Sonorisation Retour : Sébastien

Produit par Stéphane Letellier-Rampon pour A.S.L.C Production

Musiciens : Ralph Adam « The Voice » (Claviers), Eric Azhar (Guitares), Pierrick Lambert (Batterie), Anthony Magloire La Grève (Guitares) et Olivier Soubeyran (Basse & Violoncelle).

Chœurs : Ralph Adam, Eric Azhar, Anthony Magloire La Grève et Olivier Soubeyran

Mise en Scène : Eric Azhar

Régie : Axel

Lumières : Olivier et Romain

Costumes (Sheila) : Max-Mara France (Première Partie) et Anne Fontaine (Deuxième Partie)

Styliste : Nathalie Baumgartner

Coiffure : Tom Marcireau

Attachés de Presse : Stéphane Letellier-Rampon

Assistante : Dominique Calloni

Coach Sportive : Véronique Bonhomme

Equipe Confort : Philippe Berdié, Dominique Bernatène-Marin, Véronique Bonhomme, Dominique Calloni, Lionel Jourdain et Eric Roux

Contact Professionnel : Stéphane Letellier-Rampon (A.S.L.C Production) 150 Rue Legendre à Paris (75017)

Label de Production : A.S.L.C Production

Responsable Merchandising : Eric Roux

Le Figaro Sheila, Glori gloria à Pleyel par Léna Lutaud et photo de Jean Bertier.

Publié dans : ||le 15 juillet, 2019 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

mp33 |
Ornella |
le site d' ismaelovic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attitude 2007
| TKC TRIBE
| MaRiE : KiLlErPILZe eT tOk...